menu

Père Pirmin Spiegel

Directeur général

Le Père Pirmin Spiegel a pris ses fonctions de directeur général en avril 2012.

Pirmin Spiegel est né à Großfischlingen (Rhénanie-Palatinat) en 1957. De 1990 à 2003, il a exercé son ministère au Brésil, puis de nouveau à partir d’août 2010. Très tôt, il a noué des contacts avec MISEREOR. L’école agricole familiale qu’il a créée en 1995 à Capinzal/Lima Campos a bénéficié d’un cofinancement de MISEREOR. Pendant ses études, en 1981, Pirmin Spiegel a passé quelques mois à Piauí au Brésil où il est resté chez le Père Norbert Herkenrath qui était alors prêtre d’une paroisse sur place et qui allait devenir, un an plus tard, directeur général de MISEREOR.

Le Père Spiegel, qui est issu d’une famille d’agriculteurs, a fait ses études de philosophie et de théologie à l’Université St. Georgen de Francfort et a été ordonné prêtre le 7 juin 1986. Jusqu’en 1990, il a été vicaire et administrateur paroissial à Kaiserslautern et aumônier de la CAJ (équivalent allemand de la JOC) du diocèse de Speyer. De 1990 à 2000, il a été curé de trois paroisses à Lima Campos (diocèse de Bacabal), dans l’état de Maranhão, soit d’un ensemble de 67 communautés réparties sur trois régions. Puis il a été détaché jusqu’en 2003 pour s’occuper de la formation des missionnaires laïcs dans le Maranhão et au-delà. De 2004 à 2010, le Père Spiegel est rentré en Allemagne et a été curé de la communauté des paroisses de Blieskastel-Lautzkirchen. Il est retourné au Brésil à l’été 2010 pour travailler à la formation et à l’accompagnement des missionnaires laïcs dans plusieurs pays d’Amérique latine.

Le pape Benoît XVI a conféré la dignité de prélat au Père Spiegel en décembre 2012.


Martin Bröckelmann-Simon

Directeur « Coopération internationale »

Martin Bröckelmann-Simon a vu le jour en 1957, il est marié et père de trois garçons adultes. Depuis 1999, il est membre du comité directeur de MISEREOR, représentant permanent du directeur général et responsable de la division « Coopération internationale ».

Il a débuté sa carrière à MISEREOR en 1985, d’abord comme chargé de mission pour le Brésil, le Chili et le Paraguay, puis comme chef du département Amérique Latine.

Auparavant, de 1980 à 1985, Martin Bröckelmann-Simon avait travaillé comme chargé de mission pour l’Afrique et l’Amérique latine ainsi que pour l’aide d’urgence au sein des organisations protestantes « Dienst in Übersee » (dü) et « Brot für die Welt » (Pain pour le monde) / Diakonie.  Il connaît  la situation des populations dans les pays du Sud depuis ses études de sociologie du développement à l’université de Bielefeld qui l’ont conduit, entre autres, au Brésil. Il a approfondi ses connaissances de la vie dans l’hémisphère Sud grâce à de nombreuses visites de projets.  Il est titulaire d’un doctorat en sciences sociales.

En tant que directeur de la division « Coopération internationale », il oriente et pilote le travail de coopération au développement avec les partenaires en Afrique, Asie, Amérique latine et Océanie. Martin  Bröckelmann-Simon siège également au conseil d’administration de la Katholische Zentralstelle für Entwicklungshilfe (Agence catholique d’aide au développement) ; il est membre de la Commission allemande Justice et Paix, membre de l’assemblée des délégués de l’Association Deutscher Caritasverband et  membre du Comité central des Catholiques allemands (ZdK).  De plus, il est représentant permanent à l’assemblée générale de la Deutsche Welthungerhilfe, membre du forum « Heads of programme » et membre suppléant du comité directeur de la CIDSE.


Thomas Antkowiak

Directeur « Ressources humaines, administration et finances »

Thomas Antkowiak, né en 1955, est membre du comité directeur de Misereor depuis février 2006. Il est responsable de la direction « Ressources humaines, administration et finances ».

Sa mission au sein de MISEREOR consiste à diriger le département des ressources humaines, y compris la cellule de contact avec l’AGEH [l’Association pour l’assistance au développement] et à coordonner le travail des différents départements et services au sein de sa direction : finances et comptabilité, organisation et logistique, information et communication, technologies de l’information, affaires juridiques et contrôle interne. Il est, de plus, chargé des domaines « commerce équitable » et « volontariat pour le développement ».

Il lui incombe également de représenter MISEREOR auprès de ses filiales. Thomas Antkowiak est ainsi président de l’assemblée des associés de la GEPA [organisation du commerce équitable], président du conseil d’administration de la BEGECA [société d’achat], vice-président du conseil d’administration de la MVG [société de production et de distribution au service d’ASBL], membre du conseil d’administration de Raptim Deutschland GmbH [agence de voyage]. Il exerce tous ces mandats à titre gratuit.

Thomas Antkowiak est vice-président de l’AGEH, membre du bureau de l’AGKOD [Groupe de travail des organisations catholiques] et du ZdK [Comité central des catholiques allemands].

Thomas Antkowiak connaît le monde de la coopération et du développement depuis qu’il a été responsable diocésain du BDKJ [Fédération de la jeunesse catholique allemande] dans le diocèse de Hildesheim. Il a participé, à l’époque, à la mise en place du partenariat avec l’Église de Bolivie.

Après une formation de commissionnaire de transport, Thomas Antkowiak a étudié le droit à l’université de Göttingen, puis travaillé comme juriste stagiaire à la cour d’appel régionale de Braunschweig. Après l’obtention du diplôme d’État, il a d’abord travaillé à Stralsund avant de devenir directeur exécutif de la Jugendhaus Düsseldorf, siège de l’action catholique pour la jeunesse en Allemagne.

Thomas Antkowiak est marié et père de deux filles.